L’Armée de l’air : une armée novatrice

L'Armée de l'air s'est bâtie peu à peu. Nourrie des rêves des pionniers, mise à l'épreuve par les conflits armés du XXe siècle, elle s'est imposée comme un atout indispensable de la puissance française.
cpa 10

La formation

  • Stage " MAQUIS" d'une durée de 5 semaines : il concerne tous les Aviateurs de la sécurité protection. Le brevet militaire de fusilier de l'air, obtenu au terme du stage « Maquis », permet d'assurer la protection en escadron de protection (EP)
  • Stage "MATOU" d'une durée de 12 semaines : il s'agit d'un stage permettant d'acquérir les bases de la sécurité protection. Ce stage forme également les MTA pour intégrer le CPA 20. Le brevet militaire de fusilier parachutiste de l'air ou le brevet militaire de maître-chien parachutiste de l’air, obtenu au terme du stage « Matou », permet d'aller en EP ou en CPA
  • Stage "ATTILA" d'une durée de 18 semaines : il s'agit d'un stage spécifique au CPA 30 pour devenir à terme commando parachutiste de l'air et maitre-chien parachutiste de l'air. Le brevet militaire de commando parachutiste de l'air, obtenu au terme du stage « Attila », permet d'accéder aux CPA 30 et pour les meilleurs de prétendre au Stage BELOUGA afin d'intégrer le CPA 10
  • Stage "BELOUGA" d'une durée de 17 semaines : il s'agit d'un stage spécifique aux commandos forces spéciales air et maitre-chien forces spéciales air. Le brevet militaire de commando des forces spéciales air, obtenu au terme du stage « Belouga », permet d'être affecté au CPA 10
CPA 10

Unité d'élite : Les forces spéciales

Les missions

  • Vous assurez les missions génériques des forces spéciales et spécifiques au segment sol de la manœuvre aérienne au profit des opérations spéciales
  • Vous effectuez des missions de reconnaissance, saisie et expertise de domaine aéronautique, d’observation et de destruction de site par l’arme aérienne
  • Vous mettez en œuvre diverses techniques de combat : emploi des armes (initiateur de tir de combat, tireur de précision, tireur d’élite, tireur mitrailleuse sur véhicule d’intervention blindé), techniques d’autodéfense, techniques commandos, technique de saut aéroporté à grande hauteur (chuteur opérationnel)
CPA armée
CPA 10

La formation

  • Stage " MAQUIS" d'une durée de 5 semaines : il concerne tous les Aviateurs de la sécurité protection. Le brevet militaire de fusilier de l'air, obtenu au terme du stage « Maquis », permet d'assurer la protection en escadron de protection (EP)
  • Stage "MATOU" d'une durée de 12 semaines : il s'agit d'un stage permettant d'acquérir les bases de la sécurité protection. Ce stage forme également les MTA pour intégrer le CPA 20. Le brevet militaire de fusilier parachutiste de l'air ou le brevet militaire de maître-chien parachutiste de l’air, obtenu au terme du stage « Matou », permet d'aller en EP ou en CPA
CPA 20

Unité d'élite : Un objectif, la protection des forces

Les missions 

  • Vous assurez la protection de la force aérienne détachée en opération sur le territoire national comme sur des théâtres d’opérations extérieurs (bases aériennes ou détachement)
  • Vous effectuez des missions dans les domaines de la sureté aérienne
  • Vous mettez en œuvre diverses techniques de combat : emploi des armes, techniques d’autodéfense, techniques commandos
  • Vous effectuez des patrouilles afin de dissuader, détecter et intervenir pour retarder et neutraliser, par les armes si nécessaire, tout acte de malveillance à l’encontre des installations
CPA 30
cpa

La formation

> Stage " MAQUIS" d'une durée de 5 semaines : il concerne tous les Aviateurs de la sécurité protection. Le brevet militaire de fusilier de l'air, obtenu au terme du stage « Maquis », permet d'assurer la protection en escadron de protection (EP)

> Stage "MATOU" d'une durée de 12 semaines : il s'agit d'un stage permettant d'acquérir les bases de la sécurité protection. Ce stage forme également les MTA pour intégrer le CPA 20. Le brevet militaire de fusilier parachutiste de l'air ou le brevet militaire de maître-chien parachutiste de l’air, obtenu au terme du stage « Matou », permet d'aller en EP ou en CPA

> Stage "ATTILA" d'une durée de 18 semaines : il s'agit d'un stage spécifique au CPA 30 pour devenir à terme commando parachutiste de l'air et maitre-chien parachutiste de l'air. Le brevet militaire de commando parachutiste de l'air, obtenu au terme du stage « Attila », permet d'accéder aux CPA 30 et d'y occuper un emploi en cellule spécialisée.

CPA 30

Unité d'élite : Au coeur de la recherche et du sauvetage au combat

Les missions

  • Vous assurez les missions de combat des groupes de récupération de personnel (recherche et sauvetage au combat d’un équipage d’aéronef en zone de menace-RESCO), d’appui aérien (guidage de tir d’aéronef) et d’appui à l’aéromobilité (reconnaissance de terrain sommaire, marquage de zone de mise à terre…)
  • Vous effectuez des missions dans les domaines de la sûreté aérienne et d’appui feu de troupe au sol (tireur d’élite sur hélicoptère…)
  • Vous mettez en œuvre diverses techniques de combat : emploi des armes (initiateur de tir de combat, tireur de précision, tireur d’élite, tireur mitrailleuse sur véhicule d’intervention blindé), techniques d’autodéfense, techniques commandos, technique de saut aéroporté à grande hauteur (chuteur opérationnel)
  • Vous participez à la protection de la force aérienne sur des théâtres d’opérations extérieures. Vous recherchez le sens du devoir, les valeurs de l’esprit d’équipe
CPA 30
Seconde guerre mondiale _ avion

La Seconde Guerre mondiale étant achevée, l’Armée de l’air s'engage dans le conflit d’Indochine. Les impératifs de la guerre froide et l’adhésion de la France au traité de l’Atlantique Nord en 1949 impliquent pour les forces aériennes de nouvelles responsabilités : la défense aérienne du territoire français et l’appui aux forces de surface.

La guerre d’Algérie absorbe une grande partie des moyens. Cette lutte contre la guérilla voit le développement de l’hélicoptère armé et la création des Commandos Parachutistes de l’Air. Le pont aérien de Berlin renforce la crédibilité des missions de transport aérien tactique et logistique.

1946 - 1969

Des guerres de décolonisations à la reconstruction avec les socles Défenses Aérienne et Nucléaires

1964 : Création du premier escadron de Mirage IV qui, conjugué aux moyens de ravitaillement en vol, concrétise la première force de dissuasion nucléaire française.

1949 : L’Armée de l’air s’engage vers la modernisation ; la société Dassault conçoit une série d’avions performants (Mirage, Mystère) qui permettra aux forces aériennes d’être équipées de matériel français.

1946 : Vol du premier avion à réaction français.

mystere
pierre clostermann

As Français : 138 pilotes français obtiennent le statut d’As lors de la Seconde Guerre mondiale. L’As des As français au cours de cette période est Pierre Clostermann avec 33 victoires.

Le 21 janvier 1946, il est fait compagnon de la libération.

Il est surnommé le « Premier Chasseur français ». Le 3 mai 1945, il est à la tête de la 122e Escadre de la RAF (Royal Air Force). Il sera démobilisé en octobre à la suite de 600 heures de vol. Il est alors le premier As des Chasseurs français pendant la Seconde Guerre.

Décédé le 22/03/2006 à l'âge de 85 ans.

1933 - 1945

Création de l’Armée de l’air

1945 : L’Armée de l’air dispose de plus de 700 avions de combat américains et britanniques et d’environ 100 000 aviateurs.

1942 : Premier raid de bombardement longue distance. Le groupe de chasse « Normandie » gagne le front Est pour combattre aux côtés de l’armée soviétique. Les forces aériennes réunifiées participent à la libération du territoire national.

En juillet 1940, des aviateurs français forment les Forces Aériennes Françaises Libres (FAFL). Des groupes sont constitués et portent les noms des provinces françaises à libérer.

10 mai 1940 : L’Allemagne déclenche une offensive sur le front Ouest. L’Armée de l’air abat plusieurs centaines d’appareils allemands durant la bataille de France.

Implication de l’Armée de l’air dans le second conflit mondial

La mise en place d’une identité pour l’Armée de l’air se concrétise par le choix de l’uniforme Bleu Louise, le port de la casquette, le poignard qui symbolise le commandement pour la première promotion de l’École de l’air en 1935.

La loi du 2 juillet 1934 donne naissance à l’Armée de l’air en fixant son organisation générale.

1er avril 1933 : Le décret autorisant l’existence d’une Armée de l’air indépendante est signé.
 

Capitaine-Georges-GUYNEMER

Le Capitaine Georges GUYNEMER devient le « chevalier de l’air » le plus connu. Après avoir rejoint l’escadrille des Cigognes, il disparaît le 11 septembre 1917. A peine âgé de 23 ans, il totalisait 53 victoires homologuées. Il deviendra une figure de l’Armée de l’air. Le port de la cravate noire au sein de l’Armée de l’air symbolise son deuil.

1914 - 1918

L’aviation militaire dans le premier conflit mondial

1918 : La France possède alors la première industrie aéronautique au monde et a fabriqué un total de 52 000 avions et 90 000 moteurs pendant ce conflit.

La première bataille aérienne a également lieu à Verdun en 1916 où le commandant Charles DE ROSE regroupe les meilleurs pilotes. Le plus grand As de l’aviation française et de la première guerre mondiale fut René FONCK.

Le Commandant Joseph-Edouard BARES organise l’aéronautique militaire en créant trois spécialités : la reconnaissance, le bombardement et la chasse. La première escadrille de chasse est créée le 1er mars 1915.

Le 5 octobre 1914, c’est la première victoire aérienne et le début de la chasse de FRANZ et QUENAULT.
 

1890 - 1912

Les prémices de l’Armée de l’air

1912 : Deux décisions importantes sont prises : l’organisation de l’aéronautique militaire et la création des cinq premières escadrilles et des cocardes.

9 juin 1910 : Début de l’aviation militaire avec la première mission militaire de 160 km en 2h30 à bord d’un Farman.
C’est également l’année de la création de l’Inspection Permanente de l’Aéronautique.

17 décembre 1903 : Premier vol propulsé, soutenu et contrôlé d’un homme. Les frères Wright effectuent à tour de rôle quatre vols de quelques dizaines de mètres. Il s’agit d’un biplan de 274 kg avec deux ailes parallèles de 12 mètres d’envergure.

 

 

 

Ce contenu pourrait aussi vous intéresser
Atlas