QUESTIONS FREQUENTES

  • Les officiers sont mutés tous les 4 ans en moyenne.
  • Les sous-officiers sont mutés tous les 10 ans en moyenne.
  • Les mutations de militaire technicien de l’air sont plus rares, surtout sur demande motivée à partir du 2ème contrat.

 

De 8 h à 17 h en général, mais ils peuvent varier selon les spécialités (contrôleur aérien, fusilier commando) et les astreintes.

Non, mais il est possible d’habiter sur la base pour les célibataires où à l’extérieur, dans des logements réservés aux militaires, à des prix avantageux.

Les militaires peuvent être « de carrière » ou « sous contrat ».

Ex. :

  • Les sous-officiers débutent « sous contrat » mais ont la possibilité de passer « de carrière » au cours de leur 2ème contrat, s’ils remplissent une demande en ce sens et certaines conditions
  • Les militaires techniciens de l’air effectuent l’ensemble de leurs services sous contrat.

Il existe une période probatoire de 6 mois, pendant laquelle l’autorité militaire ou l’intéressé, peuvent dénoncer le contrat.

Non. Tous les métiers dans l’armée de l’air sont accessibles aux femmes. Certaines d'entre elles exercent des métiers tels que : pompier de l’air, fusilier commando, ou même pilote de chasse...

Oui, dans le cadre des stages en entreprises en partenariat avec votre établissement scolaire. Ces stages peuvent durer de quelques jours à quelques semaines. Pour plus de renseignements contactez le bureau relations publiques de la base aérienne de votre choix.

Pour cela, il existe des formations particulières :

 

  • Dès l’âge de 16 ans, vous pouvez effectuer des Périodes Militaires d’Initiation et de Perfectionnement à la Défense Nationale (PMIP-DN) qui permettent une première immersion sur une base aérienne. À l’issue de cette préparation, il est possible d’effectuer une formation militaire de réserviste ou de signer un contrat d’engagement dans l’active dès lors que les conditions de recrutement sont réunies.
  • À partir de 17 ans, vous pouvez effectuer une formation militaire initiale de réserviste. Il s’agit d’un engagement rémunéré à servir dans la Réserve pour 30 jours : 10 jours de formation militaire de base et 20 jours d’adaptation au sein d’une unité de la base aérienne. Cette formation peut aboutir à la signature d’un engagement à servir dans l’active dès lors que les conditions de recrutement sont réunies ou dans la réserve.

  • Il faut se présenter aux tests de sélection des officiers du personnel navigant (EOPN) avec à minima un baccalauréat

OU

  • Aux épreuves des concours de l'École de l'Air (classes préparatoires scientifiques de type MP, PC, PSI)

Deux fois, sous réserve de réussite à certains tests la première fois.

Sans être un athlète de haut niveau, une bonne condition physique et une bonne hygiène de vie sont indispensables en raison des forces exercées sur le corps pendant le vol. Elle est évaluée par différentes épreuves sportives : tractions, course, et natation par exemple pour les postulants EOPN.

Il faudra passer des tests ophtalmologiques pour évaluer votre aptitude.
Un pilote déjà en activité pourra ensuite éventuellement porter des lunettes de vue à condition que sa vue n'ait pas trop baissé.

Non, ce sont les résultats obtenus lors des phases d'apprentissage qui vont déterminer cette orientation.

Tout dépend de son recrutement :

  • s'il est issu de la filière EOPN, il sera pilote opérationnel durant la totalité de ses différents contrats (durée totale maximale : 20 ans).
  • s'il est issu de l'École de l'Air, il effectuera une 1ère partie de carrière en tant que pilote opérationnel dans une unité navigante, puis occupera dans un 2nd temps des postes de commandement à hautes responsabilités, tout en continuant à se maintenir à niveau par des vols réguliers.

  • Découvrez le statut d’officier commissionné
    • Les ressortissants de nationalité étrangère peuvent également postuler
  • Des postes sont ouverts dans les domaines suivants : informatique, renseignement, pilote (avec qualification en amont) et télécommunication.

Plus d’informations auprès de votre CIRFA AIR le plus proche ici.

Il s’agit d’un recrutement particulier qui s’effectue en inter-armée. En tant que médecin, vous aurez la possibilité de travailler au sein des trois corps d’armée. Les médecins diplômés d'État peuvent souscrire un premier contrat de trois ans à temps complet. Il inclut une formation à la pratique en milieu militaire. Les contrats sont renouvelables dans la limite de 20 ans. Les contractuels peuvent sous certaines conditions devenir praticien des armées de carrière.

Pour plus de renseignements et postuler :
https://www.defense.gouv.fr/sante/recrutement/professions-medicales/medecins-militaires

 

Il s’agit d’un recrutement particulier qui s’effectue en inter-armée. En tant qu’infirmier, vous aurez la possibilité de travailler au sein des trois corps d’armée. L'infirmier des forces forme un binôme complémentaire avec le médecin militaire pour la prise en charge sur le terrain : soutien des exercices, premiers soins aux blessés de guerre avant leur évacuation médicale... L'infirmier des forces encadre aussi le personnel de l’équipe paramédicale et en formation au sein du CMA. Il participe à l’amélioration des pratiques professionnelles. Il entretient des liaisons avec les acteurs, structures et réseaux, militaires et civils environnants, partenaires

Pour plus de renseignements et postuler :
https://www.defense.gouv.fr/sante/recrutement/professions-paramedicales/infirmier-militaire

 

C’est un recrutement particulier effectué par le Directeur de la Musique de l’air. Les candidats à ce recrutement doivent avoir une formation musicale d’un haut niveau, de type «conservatoire».

Pour plus de renseignements et postuler :
https://www.defense.gouv.fr/air/acces-specifiques/les-ambassadeurs/les-formations-musicales/les-formations-musicales